PMA: les assidus et les autres

26.10.2016 13:42:18 |
Avec un taux de présence de 86 %, les élus font preuve d’assiduité dans leur ensemble. Une petite frange manque régulièrement à l’appel cependant...
Seuls trois vice-présidents sur quinze ont raté, chacun, l’un des neuf conseils.
En l’occurrence, Marie-France Bottarlini (Hérimoncourt), Daniel Buchwalder (Seloncourt) et Jean Cuynet (Exincourt).
Parmi les conseillers, le moins présent reste,.....
Tandis que se profile le dernier conseil de Pays de Montbéliard Agglomération de son histoire à 29 communes, retour sur un an de présence. Ou plutôt d’absence...
La fin de l’année marquera la fin de l’histoire de Pays de Montbéliard Agglomération à 72 communes.
À compter du 1er janvier 2017, en effet, la collectivité comptera quarante-trois petites nouvelles, portant l’effectif à 72. Un dernier chiffre qui, du reste, correspond au nombre d’élus communautaires qui forment, pour l’heure, l’ossature de la structure. Qui sont, parmi ces derniers, les moins assidus aux conseils communautaires durant lesquels l’expression démocratique se fait jour en public ?
Avec un taux de présence de 86 %, les élus font preuve d’assiduité dans leur ensemble. Une petite frange manque régulièrement à l’appel cependant...
Avec l’installation du président Charles Demouge, le 10 septembre 2015, il s’est tenu neuf séances à ce jour. Premier enseignement : le taux de présence s’avère important, puisqu’il est, en moyenne, de l’ordre de 86 % sur la période prise en compte. En revanche, les absents, une dizaine à chaque fois, s’avèrent souvent les mêmes. Aucun des vingt-deux membres du bureau ne brille par son absence.
Seuls trois vice-présidents sur quinze ont raté, chacun, l’un des neuf conseils.
En l’occurrence, Marie-France Bottarlini (Hérimoncourt), Daniel Buchwalder (Seloncourt) et Jean Cuynet (Exincourt).
Parmi les conseillers, le moins présent reste, étonnamment, un membre de la majorité. Élu montbéliardais, Georges Jean Marie Valine n’a en effet plus assisté à un conseil depuis l’intronisation de Charles Demouge voilà près de quatorze mois.
Juste après vient le socialiste Thierry Bodin (Bethoncourt). Lequel ne s’est assis, sur les bancs communautaires, qu’à deux reprises. La dernière fois, c’était le 22 octobre 2015.
Il est suivi de sa camarade Jacqueline Contin (Sochaux) et de Janine Bartel (Courcelles-lès-Montbéliard), toutes deux n’ayant assisté qu’à quatre des neuf séances de l’ère Demouge.
À peine là plus d’une fois sur deux (5 séances sur neuf) : Françoise Baquet-Chatel (Montbéliard), Julien Bourgeois (Voujeaucourt), Isabelle Conrod (Étupes), Joseph Tyrode (Mandeure) et Luc Sommer (Dambenois).
Absents une fois sur trois : Georges Contejean (Grand-Charmont), Bernard Legat (Hérimoncourt) et Christian Quenot (Courcelles-lès-Montbéliard).
En tout, trente-huit élus ont manqué au moins une séance. Autrement dit, trente-quatre ont été de tous les conseils communautaires.
Sébastien MICHAUX