Seloncourt Dynamique et Solidaire

Home > Campagne 2014 > Actions de campagne 2014 > Réunion publique

Réunion publique

Résultat des élections du 23 mars 2014






Rappel des chiffres 2008




 

Mardi 15 Mars 2014, nous avons tenu notre réunion Publique à la salle polyvalente
 

   

Moins de cent personnes mais un public très attentif

 
 L’ensemble des membres de la liste Seloncourt Dynamique et Solidaire, et moi-même, allons vous présenter en détail notre programme. Ensuite, nous répondrons à vos questions avant d’échanger librement autour d’un petit buffet.
Echanger. Se parler pour se connaître. Informer, écouter pour se comprendre. Travailler ensemble pour réussir, telle est la philosophie que nous plaçons au cœur de notre projet pour Seloncourt.
La liste Seloncourt Dynamique et Solidaire que je conduis n’est pas née récemment, ni par hasard. Elle est l’aboutissement logique d’une action menée depuis 6 ans par l’Association Seloncourt Dynamique et Solidaire. Ces 6 années ont été mise à profit par un travail de fond : préparation de ses membres à l’exercice des fonctions municipales, présence aux commissions municipales, aux conseils municipaux préalablement étudiés ensemble. L’association a rendu compte de son activité régulièrement, en rédigeant, imprimant et distribuant son bulletin. 

Pas moins de 20 numéros, qui ont ainsi expliqués au fil des mois nos idées, nos remarques, la façon dont nous aurions agi si nous avions été en responsabilité
Ce bulletin, rebaptisé par ses lecteurs « la feuille rose » a trouvé sa place dans la vie démocratique locale. 

Je vous rappelle également deux manifestations importante de l’Association Seloncourt Dynamique et Solidaire :
le 18 février 2009, la venue à Seloncourt à notre invitation de Madame Danielle Mitterrand pour une conférence sur le problème de la gestion de l’eau. Cette manifestation, par son grand retentissement, a contribué à la prise de conscience de la nécessité du retour en gestion publique. 

PMA vient d’en prendre la décision : le retour en régie publique de l’eau se fera cette année 2014 si la majorité de gauche est reconduite..

Importante également la manifestation cycliste demandant la création de pistes cyclables. En traçant à la peinture verte le long des rues nos propres pistes, 
nous avons démontré qu’il était possible de faire simple et que ce seul traçage incitait les automobilistes a respecter ces couloirs et réduire leur vitesse.
Très naturellement, ce travail d’équipe a créé des liens d’amitié et d’estime réciproque. La constitution de notre liste Seloncourt Dynamique et Solidaire s’en est trouvée facilitée, l’association ayant pourvu 2/3 des candidats.
 
Le programme lui même, que nous allons vous présenter, constitue la concrétisation de ces heures passées à réfléchir ensemble. Il a été élaboré en constante concertation et en équipe.
Imprimé et disponible dès le 20 février, il a été distribué partout. C’est un programme solide, qui fait une grande part au côté humain et convivial des propositions. Il ne fait pas de promesses démagogiques ou non réalistes. Vous n’y trouverez pas de projet dispendieux, ou de seul prestige.

Depuis un mois, il a été lu et commenté par de nombreux Seloncourtois. Il nous paraît essentiel, par respect pour les électeurs qu’il soit ainsi mis à leur disposition bien avant les échéances des 23 et 30 mars. Ce qui n’a pas été le cas des 2 listes concurrentes.
Nous pensons que nous devrons être jugé sur nos idées et nos propositions, sur notre capacité à réfléchir, à rencontrer, à écouter, en allant au devant des Seloncourtois, comme nous l’avons fait depuis 3 mois, en visitant tour à tour 10 quartiers de Seloncourt.
Il semble que pour nos opposants, le programme ne soit que la cinquième roue de la charrette :
simple copié-collé entre celui de 2008 et 2014 pour celui de Madame Tharin,

programme minimum d’un seul homme pour celui de Monsieur Gazzola.
Vous avez donc le choix entre :
soit 1 liste – 1 programme – 1 leader : c’est nous.
soit 1 liste – 1 leader – pas de programme : c’est Madame Tharin.
soit 1 leader – pas d’équipe – pas de programme : c’est Monsieur Gazzola.

Cependant, s’il est facile de pointer les faiblesses des autres, je n’oublie pas qu’être maire de Seloncourt ne se réduit pas à une opposition stérile et inamovible. Etre maire, ce n’est pas opposer mais rassembler. C’est défendre le commerce local, c’est faire de Seloncourt une ville exemplaire en matière de mobilité, c’est prendre en compte l’environnement et le développement durable, c’est travailler en lien avec l’économie locale et solidaire, c’est favoriser la libre expression en matière de culture, respecter, écouter, rencontrer. C’est ce que je ferai.
 
Un mot encore à propos de notre liste, avant de vous présenter le programme :
Oui, nous sommes une liste de gauche.
Non, nous ne sommes pas présenté par un parti.
Oui, nous sommes totalement auto-suffisant financièrement.
Non, nous ne recevons pas d’aide financière d’un parti.
Oui, nous partageons tous les mêmes valeurs de gauche : solidarité, humanisme, laïcité.
Oui, je suis inscrit au Parti Socialiste.
Oui, je siègerai à PMA avec le groupe Socialiste.
 
Notre programme est porté par une liste Seloncourt Dynamique et Solidaire : 14 femmes et 15 hommes présents ici ce soir.
 
Il affirme 2 grand choix :
1.une nouvelle manière de faire : plus d’information, plus de concertation.
2.La prise en compte de l’environnement.
 
Il annonce 3 principaux projets :
1.la restauration scolaire.
2.les pistes cyclables.
3.la réhabilitation du bâtiment « Péronne ».
 
Il s’engage sur 4 points :
1.pas de hausse de la fiscalité locale.
2.travail en lien avec les commerçants, les artisans, les associations.
3.disponibilité des élus.
4.professionnalisation du CCAS, désignation d’un référent pour le commerce, création d’un service environnement.
 
Il réfléchit sur 5 points :
1.chaufferie au bois.
2.petite halle couverte et ouverte.
3.emplacement du marché.
4.urbanisation du stade.
5.offre culturelle amplifiée et diversifiée.
 
Comme vous le voyez, il existe de bonnes raisons de voter pour la liste Seloncourt Dynamique et Solidaire :
nous sommes tous résidants à Seloncourt
nous sommes sérieux, compétents, formés et préparés par 6 années de travail
nous sommes prêts pour une nouvelle façon de gérer notre ville
nous sommes soucieux de l’environnement et de la santé de nos enfants
Enfin, il s’agit d’une liste humaniste, solidaire, associative, que j’ai l’honneur de diriger et que je dirigerai pendant la durée totale du mandat.
 
Avant de laisser la parole à mes colistiers, deux points restent à préciser compte tenu des rumeurs qui circulent :
d’abord mon métier et ma disponibilité : non, je n’arrêterai pas de travailler. Je reste médecin généraliste. C’est mon métier. Je suis très organisé et je travaille tôt le matin. Je dispose de temps libre que je mets à profit pour le sport et les activités associatives. C’est sur ce temps libre que je puiserai les heures nécessaires à l’exercice de ma fonction de maire.
Je rappelle également que si le maire est responsable de tout, il ne fait pas tout. Les adjoints sont essentiels et le travail se partage. Essentiel aussi est le personnel communal, dont les compétences et le sérieux se mettront naturellement à notre service et celui de la collectivité, comme c’est le cas aujourd’hui.
D’autres médecins généralistes sont maires, dans d’autres communes : à Blamont par exemple. Certains maires, députés ou sénateurs ne sont pas présents dans leur ville 3 jours par semaine.
Le seul cumul que je ferai sera celui de cumuler mon métier et ma fonction.
notre programme affirme qu’une de nos priorités est la création d’un véritable pôle médical et paramédical.
Rien ne peut se faire en la matière sans une implication forte des acteurs de santé. Une véritable concertation est le préalable obligatoire, réunissant l’ensemble des acteurs concernés.
Mon métier me prédispose à prendre ce problème à bras le corps. Toutefois, je n’ignore pas le risque de conflit d’intérêt qui pourrait survenir.
Il n’existe pas de solution toute faite mais soyez certain qu’il existe, de ma part, une volonté d’y travailler en concertation pour maintenir et pérenniser l’offre de soins à Seloncourt.
 
Le programme va maintenant vous être présenté plus en détail, thèmes par thèmes :
 
Chaque intervenant a présenté le programme du domaine dont ils aurons la charge;

Ces parties seront diffusées prochainement.


Pour clore le débat,  Jean Marie Bart a finalement  pris la parole :

 Vous venez d’écouter les éléments qui constituent l’ossature de notre programme. Il est riche de propositions réfléchies et élaborées tout au long du mandat qui se termine :
-         par la participation permanente aux conseils municipaux, aux commissions, des 4 élus de notre liste (A. J. F. et moi-même)
-         par l’information que vous avez reçue régulièrement (3X par/an) de notre association ASDS, pendant 6 ans
-         par nos contacts et nos questionnements qui vous ont été adressés avant de lancer notre travail de préparation de la campagne électorale.
 
Je ne veux donc  pas répéter ce qui vient d’être dit et qui suscitera vos réactions. Je veux simplement vous dire quels sont, à mon avis, les piliers de notre programme, programme d’ailleurs qu’il ne faut pas assimiler entièrement  à des promesses mais a des objectifs à atteindre, c’est-à-dire, une feuille de route indicative.
 
Une promesse, c’est ce qu’on peut tenir sans hésiter et nous en faisons.
Un objectif est un but à atteindre mais qui dépend des circonstances qui peuvent en atténuer ou modifier le contenu par le contexte économique, social, réglementaire ou politique.
Dans notre programme, disais-je, je vois 3 piliers qui en sous-tendent les motivations :
1)     La concertation : On ne peut rien faire de solide si on n’engage pas le dialogue avec la population ; les quartiers, les associations, les administrations, les coopérations existantes sont des passages obligés pour avoir non un  consensus général – ce qui est utopique au regard de nos diversités – mais pour avoir un avis sur l’intérêt général d’un projet à mettre sur pied en gérant la complexité, les contradictions, voire les ambigüités des opinions. Ce n’est pas un frein mais un balisage des réalités qu’un élu doit connaître pour construire sa décision. Et pour cela il faut informer et dialoguer.
2)     La Citoyenneté – Etre citoyen, c’est se sentir responsable de ses actes, de leurs conséquences à l’égard de soi-même, de ses voisins, du bien commun, de la société. Notre programme place l’environnement comme un atout majeur. Tout ce que nous a dit R. TAILLANDIER (l’eau, la forêt, les économies d’énergies….) tout cela a un double sens :
-         respecter ce qui existe, éviter les gaspillages, les pollutions, faire évaluer les conséquences de notre action sur l’environnement naturel et humain et de nos décisions.
-         Rester vigilants pour limiter notre empreinte écologique et laisser à nos enfants, une planète, une ville qui n’auront pas à souffrir de notre passage.
 
3)     La Solidarité :  C’est un mot très à la mode mais qui dans notre ville doit prendre des formes bien définies
Solidarité avec nos territoires :  ne pas oublier la vie des quartiers, même si le Centre-ville paraît primordial : végétalisation, illuminations, lieux de convivialité décentralisés, sécurité dans nos lotissements, autant de présence publique de proximité qu’il ne faut pas négliger.
 
 Solidarité avec les hommes.  Fathia vous en a donné les grandes lignes afin d’être attentifs aux solitudes, aux précarités, aux violences, aux carences éducatives, au handicap, à la dépendance, toutes ces fragilités souvent cachées. Cela demande un état de veille, de vigilance de la part des élus avec des moyens sociaux pour lesquels le CCAS, mais aussi le Conseil Général (CMS) et les structures médico-sociales doivent être sollicités dans la limite de leurs compétences.
 
Voilà, mesdames messieurs, une approche conclusive et collective  de notre ambition pour Seloncourt avec une équipe qui est ouverte au dialogue
proche des habitants
résolue à améliorer la parcelle de bonheur  qu’ils attendent